Bègles

31 LOGEMENTS COLLECTIFS. BÈGLES ( 33 ).

Maître d’Ouvrage : Ataraxia pour Foncière Logement.

Surface de plancher : 2 790 m²

Coût HT : 4.185.000€

Label : RT 2012. 

Année de réalisation : lauréat du Concours. PC obtenu fin 2016. Livraison prévue fin 2019

En savoir plus Réduire

« Monolithe »

Nous avons voulu concevoir un projet qui tire profit et valorise les nombreuses contraintes du site. La petite superficie de la parcelle, la présence d’une nappe d’eau affleurante, l’inscription dans le plan des risques d’inondation, l’absence de commerce dans le programme, le contexte urbain dense et la nécessité imposée par le contexte urbain d’avoir une installation de chantier réduite au minimum nous ont motivés pour proposer un parti pris ambitieux adapté à ce contexte et à un programme exigeant.

L’originalité de cette petite parcelle, c’est qu’elle forme à elle seule un îlot confronté à des situations urbaines toutes différentes : au sud le mail avec un horizon très dégagé, au nord une venelle piétonne de sept mètres de large, à l’ouest le boulevard Schuman qu’emprunte le tram et à l’est un parking qui est destiné a muté prochainement.

La composition du bâtiment, sorte de monolithe, s’articule verticalement sous forme de strates. La strate basse occupe la totalité de la parcelle en venant s’implanter à l’alignement des quatre voies. Elle est conçue comme un socle qui vient porter le bâtiment. La strate intermédiaire est un volume où chaque façade est découpée en facettes et plans qui viennent s’inscrire en résonance avec le contexte urbain de chaque rue. La strate haute, correspondant aux cinquième et sixième étages, est en attique qui vient au soleil couchant, avec ses découpes et sa couleur aluminium métallisée et réfléchissante, jouer sur la skyline du ciel.

Le rez-de-chaussée, ponctué de poteaux béton disposés de façon aléatoire, abrite un niveau de parking. Il est habillé d’un voile transparent en tôle d’aluminium déployée de différentes mailles pour jouer sur les effets de transparence et de lumière. Les façades des étages sont en béton blanc préfabriquées pour limiter l’installation de chantier sur ce site excessivement contraint ; les balcons sont en mailles d’aluminium tressés qui se lisent comme de grands rubans qui viennent envelopper le bâtiment.