Saint-Germain

Résidence étudiante de 100 studios et 50 logements sociaux. Saint-Germain-en-Laye (78).

Maître d’ouvrage : ICF La Sablière.
Programme : 50 logements collectifs sociaux et une résidence étudiante de 100 studios.
Surface de plancher : 6 450 m²
Coût HT : 11.450.000€
Label : H et E profil A. RT 2012 -20%.
Année de réalisation : participation au concours en 2013

En savoir plus Réduire

« OVNI »

Le terrain présente une configuration antinomique avec une face Est exposée aux bruits de la route nationale et une face Ouest ouvrant sur la lisière de la forêt de Saint Germain en Laye. Son positionnement est également singulier avec deux façades antagonistes. Celle orientée à l’Est est assise sur un socle, formant belvédère surplombant de plus de 4 mètres la nationale 184 très passante. Celle orientée à l’Ouest, en continuité avec le sol naturel, fait face au futur tram, aux nouveaux logements et à la forêt.

Le principe de composition du plan de masse repose sur la conceptualisation d’un monolithe déstructuré et évidé en son centre pour y accueillir un jardin arboré. Le cœur d’îlot reste visible depuis la voie piétonne par de larges brèches ouvertes au rez-de-chaussée pour affirmer la porosité entre espaces public et privé.

La façade Est, très exposée au bruit de la nationale, est dévolue aux coursives desservant les studios de la résidence étudiante et est traitée en double peau. Les façades Ouest et Sud des logements ouvrent sur des balcons filants donnant au loin sur la forêt. Ces balcons sont conçus comme de grands rubans venant s’enrouler et flotter autour des façades.

La résidence étudiante forme un U avec ses coursives extérieures positionnées à l’Est face à la départementale. Elles desservent les studios qui ouvrent à l’Ouest, à l’abri du bruit ou sur le jardin intérieur. Les coursives Est sont revêtues d’un bardage en bois à claire-voie qui filtre la lumière. Elles sont agrémentées de fenêtres urbaines qui ouvrent des vues lointaines sur la forêt. L’accès à la résidence se fait au Sud par un vaste porche qui ouvre sur le hall d’entrée et les locaux communs.

Les logements familiaux se composent de deux immeubles dont chaque hall est accessible depuis la voie piétonne longeant le tram. Une vaste brèche ouvre une vue au rez-de-chaussée sur le jardin intérieur arboré qui est le centre de gravité du projet. Les balcons filants des logements à l’Ouest et au Sud servent également de brise-soleil. Tous les logements à partir du 3 pièces sont au minimum bi-orientés.