Soisy

Restructuration urbaine du quartier des Noëls à Soisy-sous-Montmorency (95).

Maître d’ouvrage : France Habitation.
Programme : résidentialisation de 388 logements, démolition de 30 logements, reconstruction de 62 logements, réfection des espaces verts, création d’un square, réfection des voiries existantes, des parkings et création d’une nouvelle rue.
Surface du terrain : 38 000 m² / Surface de plancher créée : 4 030 m².
Coût HT : 11.800.000€
Label : H et E profil A et HPE 2005.
Années de réalisation : livré en 2014.

En savoir plus Réduire

« Ré-enchanter le lien social »

Ce grand ensemble de 388 logements sociaux, construit sur plus de quatre hectares au cours des années 1960, forme une sorte d’enclave dans le tissu urbain de Soisy sous Montmorency. Ce morceau de ville est structuré sous forme de petites barres et tours, en rupture totale avec le contexte urbain environnant.
L’enjeu de cette recomposition urbaine consistait principalement à désenclaver le quartier en le « remaillant ». L’étude urbaine a porté sur la recomposition  du réseau viaire, avec la construction d’une nouvelle rue Nord Sud qui a nécessité la démolition d’une barre de 30 logements, sur  la création d’un square de quartier et sur la résidentialisation de bâtiments conservés qui ont été réorganisés en 7 îlots. La voie nouvelle sert également de support à la construction des 62 nouveaux logements sociaux construits à l’alignement sur rue. Ils participent à conférer une nouvelle urbanité à ce morceau de ville.

Pour les constructions neuves, le parti pris retenu a été de concevoir les immeubles à partir d’une échelle urbaine domestique adaptée au quartier et à la ville. Chacune des quatre nouvelles constructions se compose d’un socle surmonté d’un corps de bâtiment de trois étages que surplombe un attique. L’architecture très travaillée et découpée des bâtiments est en rupture avec « l’uniformité simpliste » des bâtiments mitoyens. Elle est un catalyseur devant servir de « revitalisant » à ce quartier en plein renouveau.

Cette opération s’est déroulée sur six années dont quatre pour le chantier. Des réunions publiques, pour tenir informés les résidents, ont été organisées régulièrement en présence des élus, de la Maîtrise d’ouvrage, de la maîtrise d’œuvre, pendant la phase de conception et avec l’entreprise générale pendant toute durée du chantier.