Trappes

Restructuration urbaine du quartier des Merisiers à Trappes ( 78 ).

Maître d’ouvrage : Sodéarif pour Terralia, TMH et Logirys
Programme : 50 logements sociaux, 75 logements en accession, 1 résidence pour séniors de 64 appartements avec des locaux communs, 2 400 m² pour le centre d’affaire, 300 m² de locaux commerciaux, création de nouvelles rues et 1 parking public en sous-sol de 93 places.
Surface de plancher : 13 740 m²
Coût HT : 22.350.000 €, y compris les VRD et le parking public.
Label : H et E profil A et BBC RT 2005
Année de réalisation : Avec Pablo Katz. Participation au concours 2007.

En savoir plus Réduire

« mixage »

La restructuration urbaine du centre du quartier des Merisiers s’inscrit dans le cadre de la convention de rénovation urbaine de Trappes. Le quartier est un grand ensemble constituant la ZUS. Ce projet doit participer à la transformation du caractère monofonctionnel du quartier en inversant le processus de spécialisation spatiale, en participant à son désenclavement et en renforçant les moyens de lutte contre l’exclusion.

La programmation de ce projet répond à cette volonté de mixité sociale et de diversité des fonctions. Elle comprend des logements sociaux et en accession, une résidence pour personnes âgées, un centre d’affaire, des commerces et un parking public.

Le plan de masse s’organise en trois îlots autour de nouveaux espaces publics avec des rues, une place et un square qui sont clairement identifiables et confèrent à ce morceau de ville une nouvelle urbanité.

L’architecture proposée recherche volontairement à rompre par son échelle et sa volumétrie avec les « immeubles barres » existants. Les rez-de-chaussée sont alignés sur les rues et la volumétrie des étages est découpée et fragmentée en s’évidant au niveau des attiques pour venir jouer sur la ligne de ciel.