Versailles

Construction d’un bâtiment d’hébergement de 150 logements

pour cadres célibataires  à  Versailles (78)

Maître d’ouvrage : ESID (Établissements du Service d’Infrastructure de la Défense)
Programme :150 chambres pour cadres célibataires et locaux communs.
Surface de plancher : 3705 m²
Coût HT : 7.147.000€
Label : RT 2012 -20%
Année de réalisation :Concours en conception-réalisation-maintenance gagné avec Bouygues HAS en 2018 – Chantier en cours

livraison prévue novembre 2019.

En savoir plus Réduire

« Face à face « 

e programme prévoit la construction de 150 studios destinés à loger des cadres célibataires au sein de la caserne Joffre-Drouot pour accueillir des sous-officiers et officiers pour de longs séjours. L’opération se situe en limite de la ZAC de Satory Ouest, de la future gare du Grand Paris et dans le cône de vision du château de Versailles (projet soumis à l’avis de l’Architecte des Bâtiments de France).Les enceintes militaires du plateau de Satory comprennent actuellement un camp militaire ainsi que des bâtiments d’habitation hébergeant les militaires et leurs familles.Le plan de masse est conçu pour venir s’insérer harmonieusement dans la composition du camp de Satory où les bâtiments sont majoritairement orientés Est Ouest sur un maillage à angle droit, permettant des traversées visuelles Nord Sud. Le rez-de-chaussée accueille les locaux communs et les étages abritent les studios. Le hall d’entrée est en position centrale précédé par un sas.

 

Il est facilement repérable en façade par sa double hauteur qui permet un bon éclairage naturel. Chaque étage bénéficie d’une petite terrasse ou d’une loggia qui améliore l’éclairement de la circulation commune et offre aux résidents un espace de rencontre.Les façades présentent un aspect soigné avec un choix de matériaux de qualité garantissant la pérennité des ouvrages. Les nouveaux bâtiments sont conçus avec une écriture contemporaine tout en s’inspirant de l’architecture des anciens bâtiments du camp. Les nouvelles constructions sont composées d’un socle habillé en pierre reconstituée souligné par un bandeau en béton blanc et d’un corps de bâtiment habillé en plaquettes de brique de teintes rosées et grises. Les baies verticales sont pourvues de garde-corps en tôle perforée qui viennent animer les façades.