En cours

Salengro

Habitat Chaville
Construction neuve d'un bâtiment de 20 logements sociaux, une pension de famille de 25 places, un logement de fonction, un commerce et aménagement d'un jardin partagé

Construire la pente

La complexité de l’opération et la diversité de ce programme se prêtent particulièrement bien à l’expression architecturale et urbaine que nous avons conçue pour insérer ce nouveau projet
dans le tissu urbain riche et varié de la commune de Chaville.

Vouloir développer deux programmes distincts et denses sur cette parcelle à la géométrie irrégulière et qui présente une très forte déclivité relève presque du défi . Chaque volume du programme est conçu pour répondre à sa fonction. En résonnance avec ce site ,nous avons choisi de travailler sur deux types de volumétries : La première venant s’inscrire à l’alignement de l’avenue Roger Salengro et en retour sur la sente publique, elle est structurée et rationnelle avec des volumes francs et couverts par un jeu de toitures terrasses accessibles ou végétalisées. La deuxième, très libre venant s’onduler et flotter autour du cœur d’îlot tel un ruban aérien frôlant les volumes intérieurs de bas en haut ,et qui se termine par une pergola en bois couvrant la terrasse privative de l’appartement de l’hôte de maison de la pension de famille au dernier étage.
L’angle de l’avenue Roger Salengro et de la sente est marqué par un volume R+2 pour assurer la transition avec le bâtiment voisin R+3 , il comprend des jardins d’hiver fermés qui créent un espace tampon entre les logements et l’avenue, venant ainsi souligner et arquer l’entrée de l’impasse . L’ensemble du volume travaillé marque l’angle des deux voies comme un signal fort qui s’affirme dans son environnement urbain.
Considérant la faible largeur de la sente, les étages supérieurs sont en retrait afin d’éviter un effet d’étranglement .
Nous nous sommes servis de la forte déclivité du terrain pour y intégrer notre niveau de parking, il vient ainsi ’enfoncer dans le terrain et permet l’habitabilité des logements qui se situent au R+1 donnant sur le cœur d’ilot ,Cette disposition permet d’atténuer l’effet « enterré » du premier niveau habité, le niveau de la sente se trouve à moins d’un niveau par rapport aux logements en contre-bas .Ce parti pris permet l’ensoleillement et l’éclairement des logements et des locaux collectifs de la pension de famille au R+1.La volumétrie ondulante et découpée en cœur d’îlot joue avec la lumière du jour, par le biais d’ ombres projetées changeantes sur les façades intérieures tout au long de la journée.